Catégories
Conseils

Publicité géolocalisée pour le commerce de centre-ville

La transformation numérique modifie profondément les modes de vie des individus. Toujours connectés et surinformés, les clients potentiels font confiance à leurs terminaux pour trouver les produits qu’ils recherchent. Pour le gérant d’une boutique traditionnelle, la concurrence se joue désormais au niveau mondial et face à des adversaires qu’il ne voit pas toujours. Pourtant, grâce à la publicité géolocalisée, c’est bien ce commerçant de centre-ville qui obtiendra la meilleure visibilité sur les écrans de ses prospects.

Portrait d’un consommateur connecté

Un consommateur de plus en plus connecté

Selon les derniers chiffres de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes), près de 85 % de la population française disposent d’un accès à Internet. Que ce soit à travers l’ordinateur de leur domicile, celui de leur bureau, leur smartphone ou encore leur tablette, près de 60 % de ces personnes se connectent chaque jour. Ce taux atteint 95 % pour la tranche d’âge 15-25 ans et chez les cadres.
Les raisons principales de ces connexions quotidiennes sont :

  • la navigation sur Internet (52 %)
  • la consultation des courriels (45 %)
  • le téléchargement d’applications mobiles (44 %)
  • la recherche d’un restaurant, d’un bar… (36 %)

Les consommateurs font donc de plus en plus confiance à leurs terminaux pour trouver un commerce ou un produit. Ils n’hésitent plus non plus à acheter sur Internet, grâce car beaucoup de e-commerçants ont investi dans un site Internet performant. La FEVAD (Fédération de l’e-commerce et de vente à distance) a indiqué dans son dernier rapport que 700 millions de transactions en ligne ont été enregistrées en 2015. Cela équivaut à un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros. Cela représente désormais près de 10 % du commerce total dans l’Hexagone.

Se renseigner en ligne et acheter en magasin : l’opportunité du ROPO

Cette tendance aussi rapide qu’imparable aurait de quoi inquiéter les commerçants traditionnels qui tiennent une boutique dans les rues des centres-ville. Or, cette forte évolution de l’usage d’Internet dans la décision d’achat des consommateurs doit être analysée avec finesse. Car une enquête de l’association Mobile Marketing France (MMA) révèle que 80 % des internautes sont intéressés par les offres commerciales des boutiques de leur quartier et de leur commune. La complémentarité entre Internet et le commerce traditionnel a d’ailleurs donné naissance à une nouvelle tendance de consommation : c’est le ROPO pour Research Online, Purchase Offline. On recherche, on compare et on localise sur Internet pour finalement acheter dans une boutique près de chez soi.

Articles complémentaires  Comment mesurer l'impact de votre campagne de publicité en ligne ?

Paiement par carte bancaire en magasin suite à une recherche en ligne